L'Imitation de Jésus-Christ

Livre deuxième - Instruction pour avancer dans la vie intérieure

2.06. De la joie d'une bonne conscience

  1. La gloire de l'homme de bien est le témoignage de sa conscience.
    Ayez la conscience pure et vous posséderez toujours la joie. La bonne conscience peut supporter beaucoup de choses et elle est pleine de joie dans les adversités. La mauvaise conscience est toujours inquiète et troublée.

    Vous jouirez d'un repos ravissant si votre coeur ne vous reproche rien.

    Ne vous réjouissez que d'avoir fait le bien. Les méchants n'ont jamais de véritable joie, ils ne possèdent point la paix intérieure, parce qu'il n'y a point de paix pour l'impie, dit le Seigneur. Et s'ils disent: Nous sommes dans la paix, les maux ne viendront pas sur nous; et qui oserait nous nuire ? ne les croyez pas car la colère de Dieu se lèvera soudain, et leurs oeuvres seront réduites à rien, et leurs pensées périront.

  2. Se faire un sujet de gloire de la tribulation n'est pas difficile à celui qui aime: car se glorifier ainsi, c'est se glorifier dans la croix de Jésus-Christ. La gloire que les hommes donnent et reçoivent est courte. La tristesse accompagne toujours la gloire du monde. La gloire des bons est dans leur conscience et non dans la bouche des hommes. L'allégresse des justes est de Dieu et en Dieu, et leur joie vient de la vérité. Celui qui désire la gloire véritable et éternelle dédaigne la gloire du temps. Et celui qui recherche la gloire du temps et ne la méprise pas de toute son âme montre qu'il aime peu la gloire éternelle. Il jouit d'une grande tranquillité de coeur, celui que n'émeut ni la louange ni le blâme.

  3. Il sera aisément en paix et content, celui dont la conscience est pure. Vous n'êtes pas plus saint parce qu'on vous loue, ni plus imparfait parce qu'on vous blâme. Vous êtes ce que vous êtes, et tout ce qu'on pourra dire ne vous fera pas plus grand que vous ne l'êtes aux yeux de Dieu. Si vous considérez bien ce que vous êtes en vous-même, vous vous embarrasserez peu de ce que les hommes disent de vous. L'homme voit le visage, mais Dieu voit le coeur. L'homme regarde les actions; mais Dieu pèse l'intention. Faire toujours bien et s'estimer peu, c'est le signe d'une âme humble. Ne vouloir de consolation d'aucune créature, c'est la marque d'une grande pureté et d'une grande confiance intérieure.

  4. Quand on ne cherche au-dehors aucun témoignage en sa faveur, il est manifeste qu'on s'est entièrement remis à Dieu. Car ce n'est pas celui qui se recommande lui-même qui est approuvé, dit Saint Paul, mais celui que Dieu recommande. Avoir toujours Dieu présent au-dedans de soi et ne tenir à rien au-dehors, c'est l'état de l'homme intérieur.