Pour tout coeur , pour toute âme , pour toute existence , tout n'est que devoir et contrainte , tout n'est qu'affliction et langueur , tout n'est que mensonge et vanité , hors aimer Dieu et le servir , lui seul ; Et il semblerait moins cruel de jeter un enfant dans la mort après qu'il ait reçu le baptême que de le lancer dans la vie sans d'abord lui apprendre à aimer et à servir Dieu.  Pierre Gravel , Abbé
2.1.2. Lorsque vous posséderez Jésus , vous serez riche et lui seul vous suffit . Il veillera sur vous , il prendra de vous un soin fidèle en toutes choses , de sorte que vous n'aurez plus besoin de rien attendre des hommes.
  Laissez donc entrer Jésus en vous , mais n'y laissez entrer que lui.
PENSÉES DU JOUR : La Doctrine spirituelle, du P. Louis Lallement, s.j

  1. P 239 Jamais nous n'aurons de paix que nous ne soyons intérieurs et unis à Dieu. Le repos d'esprit , la joie , le solide contentement , ne se trouvent que dans le monde intérieur , dans le royaume de Dieu que nous avons au-dedans de nous-mêmes. Plus nous y entrerons avant , plus nous serons heureux. Sans cela , nous serons toujours dans le trouble et dans la peine , toujours mécontents , dans les plaintes et dans les murmures ; et si quelque tentation , quelque rude épreuve nous survient , nous ne la surmonterons pas.

  2. Saint Augustin dit que ceux qui n'ont pas leur intérieur bien réglé , sont semblables à ces maris qui ont des femmes fâcheuses et de mauvaise humeur. Ceux-ci sortent du logis de bon matin et n'y retournent que le plus tard qu'ils peuvent , parce qu'ils appréhendent la persécution domestique ; de même ceux-là n'ayant que des remords et des reproches de leur conscience , ils évitent tant qu'ils peuvent de rentrer en eux-mêmes.

  3. P 258 Après l'incarnation, nous ne devons plus rien admirer. Il est dangereux de donner notre admiration aux créatures. Il n'y a qu'un Dieu incarné qui la mérite. Admirer quelque chose dans l'ordre de la nature, c'est marquer le peu de vertu qu'on a.