LE PATER NOSTER OU NOTRE PÈRE
  Cui placet Deus, ille placet Deo      Roi de Gloire     
[ 1024x768 . bible.jpg   pierced.jpg ] [ caritas13.jpg ... caritas15.jpg ... caritas16.jpg ... caritas21s.jpg ... Mode Mosaïque ]
[ Genitor ]    [ Refuge ]    [ English ]

515 Parmi les prières que nous récitons en particulier ou en public , il n'en est pas de plus belle que celle que Notre Seigneur lui-même nous a apprise ,   le Pater   .

Nous y trouvons tout d'abord un   exorde insinuant   qui nous met sous le regard de Dieu et stimule notre confiance :   Pater noster , qui es in caelis   . Le premier pas à faire quand on prie , c'est de s'approcher de Dieu ; or le mot de   Père   nous met immédiatement en présence de Celui qui est le Père par excellence , le Père du Verbe par génération , notre père par adoption : c'est donc le Dieu de la Trinité qui nous apparaît , nous enveloppant de ce même amour dont il enveloppe son Fils ; et, comme ce Père est dans les cieux , c'est-à-dire tout puissant et la source de toutes les grâces , nous nous sentons portés à l'invoquer avec une confiance filiale absolue , puisque nous sommes de la famille de Dieu , tous frères , puisque tous enfants de Dieu :   Pater noster   ...

516 Vient ensuite   l'objet    de la prière : nous demandons   tout    ce que nous pouvons désirer et dans l'ordre   où nous devons le désirer :

  1. avant tout , la fin principale , la gloire de Dieu ;  " Que votre nom soit sanctifié "   , c'est-à-dire reconnu , proclamé saint ;

  2. puis la fin secondaire , l'accroissement du règne de Dieu en nous   qui prépare notre entrée dans le royaume du ciel ,
      " que votre règne arrive "  ;

  3.   le moyen essentiel   pour obtenir cette double fin , qui est la conformité à la volonté divine :
          " que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel " .

    Viennent ensuite   les moyens secondaires   , qui forment la seconde partie du   Pater   ;

  4.   le moyen positif , le pain de chaque jour , pain du corps et pain de l'âme , qui l'un et l'autre nous sont nécessaires pour subsister et progresser ;   " Donnez-nous aujourd'hui notre pain de ce jour " 

  5.   enfin les moyens négatifs , qui comprennent :

    1.   la rémission du péché , le seul mal véritable , péché qui nous est pardonné dans la mesure où nous pardonnons nous- mêmes :   " pardonnez-nous nos péchés comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés " ;

    2.   l'éloignement des épreuves et tentations   où nous pourrions succomber ;   et ne nous soumettez pas à la tentation  

    3. et enfin   l'éloignement des maux   physiques , des misères de la vie , en tant qu'elles sont un obstacle à notre sanctification :  " mais délivrez-nous du mal . Ainsi soit-il " 

Prière sublime , car tout s'y rapporte à la gloire de Dieu , et cependant simple et à la portée de tous , puisque , tout en glorifiant Dieu , nous demandons tout ce qu'il y a de plus utile pour nous . Aussi les Pères et les Saints se sont plu à la commenter , et le Catéchisme du Concile de Trente en donne une longue et très solide explication .

517   La prière a tant d'efficacité pour nous sanctifier que les Saints ont répété à l'envi cet adage : 
+   " Celui-là sait bien vivre qui sait bien prier ". 
Ille recte novit vivere qui recte novit orare .


Elle produit en effet trois effets merveilleux :
1 Elle nous détache des créatures
2 elle nous unit totalement à Dieu
3 elle nous transforme progressivement en Lui ..............

Précis de Théologie Ascétique et Mystique. Ad Tanqueray.


Voir aussi :   Le Catéchisme de l'Église Catholique du Deuxième Concile oecuménique du Vatican   ,   Page 559 :

2759 La Prière du Seigneur   :   Le Notre Père . . .

2763 La prière du Seigneur est la plus parfaite des prières ( ... ). En elle non seulement nous demandons tout ce que nous pouvons désirer avec rectitude, mais encore selon l'ordre où il convient de le désirer. De sorte que cette prière non seulement nous enseigne à demander, mais elle forme aussi toute notre affectivité   ( ... )   S. Thomas d’A., s. th. 2-2, 83, 9

2764   De la rectitude de notre prière dépendra celle de notre vie en Lui