1. Le Génotype de tout Être humain qui a vécu et vit sur la Terre ( Sans Exception ) est constitué d'une moitié mâle ( 23 chromosomes X ou Y ) et d'une moitié femelle ( 23 chromosomes X seulement ). Le caryotype masculin normal est donc de 46 chromosomes XY et celui du féminin XX . Il y a 22 paires d'autosomes et une paire de chromosomes sexuels. Les chromosomes sexuels sont le chromosome Y et le chromosome X.

  2. L’homme est composé d’un corps et d’une âme : et Jésus posséda très véritablement tout ce qu’un homme peut avoir , hormis le péché * Credo #52 *

  3. Cependant , comme la science moderne nous l'apprend ( #1 ) , si le profil génétique de Jésus avait été le fruit de cette chimère féministe :

    1. À savoir , le résultat de l'union de la moitié femelle seule de Marie, ( ses 23 chromosomes X , #1 ) avec le Saint-Esprit ( ce qui n'est relaté nulle part. Voir #3c ) , Il aurait évidemment été obligé , au cours de sa vie publique , et pour ne pas commettre de mensonge , de l'appeler du nom de Mère ou de Maman. Ce qu'Il n'a jamais fait . Jésus n'est pas  un  homme pour mentir ( Omnis homo mendax ) , ayant toujours . . .   délibérément . . .   choisi ,  d'appeler celle qui  lui a  donné le jour du nom de femme   . [ E.g. : Aux noces de Cana ... Jésus lui répondit : Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi ? Mon heure n'est pas encore venue..   Jn 2,4  

       
      b ... De plus , il n'a jamais été dans les plans de la Sagesse éternelle de laisser un des deux sexes en dehors de Son plan de Salut .  Un Salut non pas donné à tous , mais  " offert "  à tous .    Si le Rédempteur a bien voulu se donner les deux ( 2 ) Parents ....   et non un seul ,   qui n'étaient pas vraiement nécessaires , ce n'est pas seulement parce qu'il voulait apparaître incognito , ( dans une étable ) , l'ainé d'une famille nombreuse ( Ibid 3h + 12 ) , cette fois sous une Lignée Parentale   voir Melchisédek ...  mais bien pour servir un exemple d'humilité à tous les hommes .  Cui Bono ...

    1. Pourquoi la Sagesse éternelle aurait-t-elle préféré laisser d'abord aux hommes comme premier exemple celui d'un couple modèle , virginal , de sexe opposé , marié en église , pour son Fils , alors que cet instrument n'était nullement indispensable pour s'incarner ?  Credo #25 + 26 ...   &    Ibid 6

    2. Il a voulu vivre sous la loi ( #2 ) , afin de ne pas être hors-la-loi , donc se doter des deux ( 2 ) parents , pour laisser aux hommes comme premier exemple : Celui d'un Père ET d'une Mère , 4 Tes père et mère ...     honoreras ...  ,   noyau  essentiel de toute famille et type par excellence de combinaison conjugale assuré de recevoir l'approbation Divine   .
      Les autres options sont des culs-de-sac.

    3. 20 Comme il y pensait , voici , un ange du Seigneur lui apparut en songe , et dit : " Joseph , fils de David , ne crains pas de prendre avec toi Marie , ta femme ,   car l'enfant qu'elle a conçu vient du Saint-Esprit ;   Credo #50 ...   21 elle enfantera un fils , et tu lui donneras le nom de Jésus ; c'est Lui qui sauvera son peuple de ses péchés. " Mt 1,20-21

       
    4. Parce qu'elle n'est pas Dieu , la créature est ontologiquement servante de son créateur. Ainsi : Marie dit : " Je suis la servante du Seigneur ; qu'il me soit fait selon ta parole ! " Et l'ange la quitta.
      Lc 1,38



      g ... Puisqu'il était dans l'intention de Dieu de faire incarner son Fils dans la chair , ( se donner une lignée parentale ( Ibid 3b ) ) il fallait bien qu'un couple vertueux ( de sexe opposé ) se dévoue   fut-ce à son insu, #2,3   pour lui donner chair d'abord et ensuite subvenir à ses besoins jusqu'à sa majorité .
      Comme celle choisie pour lui servir de " Mère " ne pouvait quand même pas élever leur premier-né toute seule surtout parce que toute Mère , " et non famille " qui exclut systématiquement son pôle opposé mais complémentaire , à savoir l'homme , est contraire à la loi divine et au moindre bon sens , il fallait donc bien pour Dieu inclure dans la partie 2 de l'équation l'indispensable père ( afin que Jésus puisse grandir sous la loi . 3d ) , et qui s'est saigné à blanc afin de pourvoir à la subsistance et à la protection du groupe.
      La femme chrétienne (  tiède pour la plupart  ) ne recherche pas nécessairement la vérité ( pour elle valeur masculine ) dans le domaine de la foi . De deux hypothèses ( Ibid 3a ) , immanquablement , elle retient celle qui LUI est la plus favorable. Comme il n'est pas dans l'habitude des enfants d'appeler celle qui leur a donné le jour du nom de " femme " ( Ibid 3a,b + e ) , et encore moins s'il s'agit d'un Dieu incarné ( modèle même de vérité et de vertu , sans péché originel ) , le croyant fera preuve d'une grande discrétion en assumant que 100% des gènes de Jésus ait été d'origine divine , et en déduira assez facilement que Jésus s'est incarné ENTIÈREMENT ( #7a ) par l'opération du Saint-Esprit. ( Ibid 3b )
      h ... Comme Joseph , il apparait donc que Marie ait servi de Mère adoptive ou Mère porteuse  à leur fils  premier-né. 

      Mt 1, 23-25 et Lc 2, 7  
      Tout en servant , tous deux , par la suite , de parents biologiques aux six autres qui ont suivi . [   07 enfants   ( Jésus + 4f + 2s )  ** ] « « «
      Les Saintes Écritures ne relatent nulle part que Joseph était le père biologique de Jésus. Il était son père. C'est tout. Pas plus qu'il n'est mentionné nulle part que Marie ait été la Mère biologique du premier-né Jésus. Elle lui a servi de Mère, comme Joseph lui a servi de Père. ( Ibid 3a )

         Notre curiosité doit s'incliner humblement à la porte du mystère divin !   
    i . Le Nouveau-Testament , contenant les écrits des apôtres sur le Christ, et s'appuyant sur l'Ancien : matrice à partir de laquelle notre foi est fondée. Son point culminant est Jésus offrant gratuitement sa vie sur le bois du supplice pour les pécheurs , et donc ennemis , que nous sommes. Et sa résurrection qui en est la suite , rapportée avant par les prophètes et après par les premiers apôtres , auxquels il s'est manifesté de multiples facons.  Aux dernières paroles de Jésus en croix : " TOUT est consommé " , ( ou TOUT est accompli ) , tous les personnages " contemporains  
    " de Jésus , « sans exception » , se sont retrouvés fixés pour l'éternité dans leur rôle de l'époque.

     Ce serait une dérive grave de donner , APRÈS JÉSUS , un mérite plus ou moins grand à un  personnage quelconque   qui lui avait été " contemporain ".   Je n'obéirai point ! Non serviam !   , et ceux-là ( quia specie liber sunt ) , ou n'est-ce pas plutôt celles-là ( *** ) ( pour qui les verbes servir et asservir ont un sens commun ) , y jouent leur salut   ( * ) , au lieu de travailler à leur amendement personnel , pourtant si urgent .
    [ Retour ] « «
    En amour comme dans la guerre, une forteresse qui parlemente est à moitié prise. M de Valois

    Or , L'Église est une forteresse .  Et La vérité non négociable !
    La religion doit changer les hommes , et non les hommes ( *** ) la religion.  
    La force d'une chaîne est celle de son plus faible maillon.
      j ... Quand le clergé de l'église allègue dans une 1/2 citation ( J ) que Marie est bienheureuse (   Ibid 09   ) , ( rapporté par un Ami Apôtre , et concernant Marie lui parlant ...   d'elle-même     Jn 7,18   ) , le message que le fidèle mâle
    comprend est qu'ellle veut être la seule ( notion absurde ) , *  excluant ainsi toute contribution masculine   *

     k ... ++   Il est donc impératif et urgent       pour le clergé d'introduire aussi Joseph dans la liturgie

     l ...  ++ Comme on ne franchit pas un précipice en deux sauts ,   la vieille demi-citation «  
    encore en usage de nos jours DOIT donc devenir :

      " permets qu'avec les bienheureux Joseph et Marie , parents dévoués du Fils du Dieu Très-haut "  

  1. 29 Hommes frères , qu'il me soit permis de vous dire librement , au sujet du patriarche David , qu'il est mort , qu'il a été enseveli , et que son sépulcre existe encore aujourd'hui parmi nous.   30 Comme il était prophète , et qu'il savait  que Dieu lui  avait promis avec serment de faire asseoir un de ses descendants sur son trône ,   31 c'est la résurrection du Christ qu'il a prévue et annoncée , en disant qu'il ne serait pas abandonné dans le séjour des morts et que sa chair ne verrait pas la corruption. 32 C'est ce Jésus que Dieu a ressuscité ; nous en sommes tous témoins.   Actes 2, 29-32

  2. [ 3 ] et qui concerne son Fils [ né de la postérité de David , selon la chair , [ 4 ] et déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l'Esprit de sainteté , par sa résurrection d'entre les morts ] , Jésus Christ notre Seigneur ...  Rom 1, 3-4 ... 


  3. et ne prétendez pas dire en vous-mêmes : Nous avons Abraham pour père ! Car je vous déclare que de ces pierres-ci Dieu peut susciter des enfants à Abraham.   Mt 3 , 9 ... 

      Sur l'obéissance Petits enfants , gardez-vous des idoles. ( 1 Jn 5,21 )
  4. " Tout ce que me donne le Père viendra à moi , et celui qui vient à moi , je ne le jetterai pas dehors ; car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté , mais la volonté de celui qui m'a envoyé , que je ne perde rien de tout ce qu'il m'a donné mais que je le ressucite au dernier jour . Oui , telle est la volonté de mon père , que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle , et je le ressuciterai au dernier jour " .   Jn 6, 37-40

     
     
  5. ... Et au sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé auprès d’une vierge fiancée à un homme de la maison de David , nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie.   Lc 1 , 26-27


  6. Voici, nous disons bienheureux ceux qui ont souffert patiemment. Vous avez entendu parler de la patience de Job , et vous avez vu la fin que le Seigneur lui accorda , car le Seigneur est plein de miséricorde et de compassion.

      Jacques 5,11

     
     
     Ainsi , parce qu’aucun des êtres sensibles n’est entièrement bon , mais que tous sont en partie mauvais et déficients 

     
  7. C’est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. 13 Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis ... 14 Vous êtes mes amis , si vous faites ce que je vous commande . 15 Je ne vous appelle plus serviteurs , parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; mais je vous ai appelés amis , parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père. Jean 15 , 12-15


  8. Paul indique nettement l'ordre des résurrections : " Christ comme prémices , puis ceux qui appartiennent à Christ , lors de son avènement " .  1 Cor 15,23  


12. »»» Dans l'épître aux Galates ( 1,18 ) Paul dit : " Trois ans plus tard, je montai à Jérusalem pour faire la connaissance de Céphas, et je demeurai quinze jours chez lui.   Mais je ne vis aucun autre des apôtres, si ce n'est Jacques *   le frère du Seigneur. "    Paul écrit en grec et s'il avait voulu parler de cousin, il aurait employé le terme " anepsios " comme en ( colossiens 4,10 ) ou parents " suggeneis " comme en Romains ( 16,21 ) . Paul l'appelle " adelphos " , frère parce que Jacques était réellement un des frères de Jésus .

Eusèbe de Césarée nous apprend dans son " Histoire Ecclésiastique ( III, 20, 1-15 ) " que l'empereur Domitien fit convoquer des parents de Jésus " desposynes " qui vivaient à Nazareth et à Kaubab vers l'an 93, car il craignait qu'ils ne complotent contre la sécurité de l'Etat du fait de l'expansion des chrétiens.
Il apparaît donc nettement dans ce texte que les disciples n'avaient rien à voir avec les frères .

Marie avait un corps , des yeux , un nez , des habitudes vestimentaires.... Profondément humaine à mes yeux ne se révolterait-elle pas ( à la manière de son Fils qui n'était pas particulièrement tendre ) de voir que certains ( *** ) la transforment suivant leurs fantasmes . Edmond Savajol.   «««  ( Pour avancer une cause féminine. Or , le feu du féminisme est alimenté par en bas. Donc à peu près tout ce qui le concerne est mauvais. ( n.d.a ) )

Marie apparaît virtuellement être de la même tribu que Joseph , car, selon la loi de Moïse, il n’était pas permis de se marier dans d’autres tribus que la sienne : il est ordonné en effet de s’unir en mariage à quelqu’un du même bourg et de la même tribu, de telle manière que l’héritage de la famille ne passât pas d’une tribu à une autre . « « Nb., XXXVI, 8-9 *
( Source : Eusèbe de Césarée, Histoire ecclésiastique, Livre 1, chap 7 )
Le Seigneur ( quand Il était avec nous ) a toujours veillé à ce que Marie elle-même , ou les hommes , ne donnent pas à sa mère une place au-dessus des autres , ni une part à son ministère.

Rien de ce qui résulte du progrès humain ne s'obtient avec l'assentiment de tous. Et tous ceux qui apercoivent la lumière avant les autres sont condamnés à la poursuivre en dépit des autres. Christophe Colomb.